Castaner

La société fut nationalisée durant la Guerre Civile Espagnole et les soldats furent envoyés au front avec des espardenyes de set vetes (espadrilles à sept lacets). Les espadrilles Castañer devinrent donc un produit d'intérêt militaire.
Après la guerre commencèrent les pires années pour l'entreprise. L'arrivée de l'industrialisation au pays entraîna une diminution du marché principal de Castañer, les paysans, et positionna la marque dans une situation très délicate.


Les années 60 représentèrent la relève générationnelle et la réinvention de la société. Lorenzo Castañer et sa femme Isabel prirent les rênes de la société et transformèrent l'affaire familiale en incorporant de la couleur aux espadrilles qui devinrent ainsi un produit authentiquement méditerranéen et se profilèrent comme les chaussures à la mode.


Les années 70 représentèrent un point culminant dans l'histoire de Castañer. Le couple fit la connaissance du fameux dessinateur Yves Saint Laurent lors d'un salon à Paris. Celui-ci leur demanda, dans un geste de génie, d'élaborer une espadrille compensée pour sa marque. Castañer accepta son offre et devint la première entreprise à fabriquer ce type de chaussures.


"Si Yves Saint Laurent veut une espadrille compensée, il l'aura!"
Lorenzo Castañer.


Dès lors, des intellectuels, des comédiens et des artistes ont choisi tout au long des années les espadrilles Castañer comme un élément indispensable de leur garde-robe de base.


Castañer continue avec l'intuition, le travail, l'enthousiasme, la tradition et l'artisanat qui caractérise cette entreprise, en s'adaptant toujours aux besoins actuels de ses clients.


Son essence est toujours représentée par la tradition et la contemporanéité. Ses racines méditerranéennes marquées et sa vocation cosmopolite font de Castañer une entreprise atemporelle.